Medrotox Valais

 

Médecine - drogues - toxicomanies



Dr François Pilet Introduction, par le Dr François Pilet, chef du projet

Comme vous avez déjà eu l'occasion de l'apprendre, diverses démarches sont en cours, au sein du corps médical, pour améliorer les conditions de travail et la qualité des interventions du médecin de premier recours dans le domaine des toxicodépendances.
Comme médecins, nous savons tous que notre formation a été insuffisante sur ces questions durant nos études. C'est la pratique qui nous confronte aux problèmes liés à l'alcoolisme ou à la toxicomanie à diverses drogues. C'est encore la pratique qui nous fait vivre un certain nombre de frustrations qui finissent par user notre patience et notre désir de répondre à ce genre de demandes. A tel point, que des voix s'élèvent un peu partout, dans notre pays comme ailleurs, pour déplorer la difficulté à trouver un médecin qui accepte de suivre une personne toxicomane. D'autres voix se plaignent de la facilité avec laquelle, nous, médecin de premier recours, nous faisons abuser, manipuler, en matière de prescription de divers calmants, somnifères, voire stupéfiants, souvent obtenus sous la pression de l'urgence. Un défi nous est donc lancé : serons-nous capables de faire face de façon efficace à la demande croissante de soins dans le domaine des dépendances, qui fait partie, que nous en soyons heureux ou non, de la médecine de premier recours ?
Pour relever ce défi, un projet romand (et bientôt suisse) nommé Medrotox est en voie de réalisation, prenant dans chaque canton une couleur locale. En Valais, les ressources suivantes sont désormais offertes …

| télécharger tout le document | 2 pages | 299 kb |

 

Avant-propos, par le Dr Georges Dupuis, médecin cantonal

La prise en charge des patients toxicodépendants a évolué ces dernières années. Mais les principales modifications concernent essentiellement les consommateurs de drogues illégales. Bien qu'en tête des problèmes de santé publique, les questions liées à l'alcool ont moins suscité de débats acharnés et d'initiatives que celles en rapport avec la consommation de substances illicites. Il suffit, à ce sujet, de se remémorer les affrontements largement médiatisés à propos de « Jeunesse sans drogue » puis de « Droleg ». Il est vrai que la population suisse a été très interpellée par le phénomène des scènes ouvertes révélant au grand jour toute la détresse et la souffrance d'une frange de toxicomanes...

| télécharger tout le document | 1 page | 67 kb |

 

Rapport d'évaluation au 30.09.06, par le Dr François Pilet, chef du projet

De 1998 à 2002 s’est déroulée une phase pilote du projet MeDroTox visant à améliorer, d’une part, la qualité du travail des médecins-praticiens dans le domaine des dépendances, en particulier dans les traitements de substitution et, d’autre part, les conditions dans lesquelles ce travail a lieu. Au printemps 2002, le projet-pilote a fait l’objet d’un bilan par l’Institut universitaire de médecine sociale et préventive de Lausanne. Ce rapport relevait l’importance de poursuivre les efforts entrepris afin d’assurer l’ancrage des mesures initiées dans le réseau d’aide cantonal pour personnes toxicomanes...

| télécharger tout le document | 10 page | 40 kb |

medrotox.vs est hébergé et administré par www.addiction-valais.ch | ©2005-2013 medrotox valais